E-commerce en Tunisie…………. Bien Réussir l'impossible!

Formation & Expertise en E-commmerce

Vendre sur Internet en Tunisie.

Sécurité de paiement en Tunisie = Faux Problème

On n’arrête pas d’entendre dans les Radios, journaux, et tout sorte de  forums de discussions ! Des propos style  « Est ce que il n y a pas un risque  à acheter ou vendre  sur Internet? »  « Est ce que E-commerce est vraiment sécurisé sans risque ? » « Est ce que e-commerce tunisien est totalement sécurisé, Car je connais une personne  qui s’est fait piratée sa carte ! » Avec toutes autres citations  tant entendues  qui évoquent les  problème de sécurité dans le paiement électronique : Des questions et exclamations qu’on entend partout dans medias tunisiens et même dans  celle des nouvelles technologies.

 

1- Permettez moi de vous informer  si on parle d’une sécurité totale  sur Internet c’est comme on parle une porte sécurisé 100 %  ou comme parler  d’un pc qu’on ne peut jamais  le pirater  ,  à moins que vous le déconnectez d’Internet et encore avec le piratage par ondes on peut vous avoir ((et vous pouvez googler piratage   TEMPEST  sur Google ) =>  DONC  qu’il faut savoir qu’ils y toujours des systèmes qui prétendaient être totalement sécurisé mais des pirates   sont arrivés à les « casser » et y infiltrer .

 

2- Je voudrais bien préciser que les fraudes de paiement  ou les problèmes  de sécurité sont des sujets concernant les cinq continents du monde  et c’est  sont pas un sujet spécifique exclusivement à la Tunisie

 

Et 3-  Mais c’est en sécurisant au maximum possible avec des techniques spécialisées  qu’on a moins de risque possible , on rend la tache plus difficile au gens malveillants et on tend à rendre l’infraction  très difficile  avec un risque de fraude  très minime ; d’ailleurs dans ce contexte il y a des lois internationales évolutives concernant les  infractions sur le Web et la cybercriminalité.

 

Moi personnellement avec plus que 10 ans le secteur des réseaux informatiques et IT  je sais bien   qu’on a mis à l’échelle nationale  depuis quelques années beaucoup de  moyens et ressources pour sécuriser nos plateformes de paiement électronique et que les niveaux de  sécurités des transactions  sont conformes en grande partie  au normes internationales, et pour être très  objectif afin  évaluer en détails les risques actuels  , il faut une comité technique spécialisée  pour évaluer ces point en 2012 car améliorer la sécurité informatique car c’est un travail continu,  d’ailleurs comme toute autre  sécurité, il faut toujours un suivi.

Donc si l’aspect  de  sécurité n’est pas une chose   particulière à la Tunisie et que ce n’est pas le niveau technique  de sécurité qui cause les obstacles ; alors pour quoi  tant de bruit ! Où est le problème réellement  alors ?

Le problème c’est bien  l’image désagréable que le tunisiens à ou bien  perçoit  vis-à-vis  de paiement sur Internet avec un mélange de manque de culture d’achat  sur le Web ; c’est un peu semblable  au principe  qu’on a vécu en Tunisie  avec l’histoire de vols des organes des enfants (dans la politique aussi après le 14 janvier il y a beaucoup d’exemple sur l’effet de l’info ou Intox  mais je veux éviter la politique et rester sur une analyse objective tant que je peux )  ; il se peut qu’il y a quelques cas de vols d’organes  mais le phénomène bouche à oreille était tellement énorme que tout le monde avait peur dans les rues et les crèches sont devenus presque vides ;l’image  qui s’est crée n’est pas celle  de la relaté est très loin même !

Donc le problème  c’est la manière avec la quelle le tunisien voit le paiement sur Internet ; autrement c’est sa perception du e-commerce ; on raconte sur des forums que des cartes bancaires sont débités deux fois  pour payer le STEG ou autre , et que des histoires genre le serveur des paiements  est très ancien, ou une autre  personne qui a acheté et n’a jamais reçu de produit sans parler combien de voit on parle  des transactions frauduleuse ou des sites de ventes très connus qui étaient  piratés  …) 

Donc c’est l’effet psychologique qui induit cette image ; d’où ce qu’il faut travailler ensemble c’est la perception du tunisien de la  sécurité  des paiement et non pas la sécurité, c’est cette image que le tunisien a qu’on on doit travailler davantage et donner des exemples pratiques et non pas des discours théoriques ou des  communiqués que l’internaute tunisien ne les regarde même pas !